• La clitoridectomie en Europe au 18e et 19e siècle

     

     

    La clitoridectomie n'est pas un phénomène purement africain mais a fait partie intégrante de la médecine européenne.

     

     

    Bien que l'histoire ait retenu surtout le nom du docteur Isaac Baker Brown (1812-1873), nombreux furent les médecins qui soignèrent ainsi les cas d'hystérie, de migraines et d'épilepsie.

    Afficher l'image d'origine

     

    Elle fut aussi pratiquée en France, à la fin du XIXe siècle par des médecins comme Thésée Pouillet (1849-1923) Pierre Garnier (1819–1901) ou Paul Broca (1824-1880) pour lutter contre l'onanisme.

    Isaac Baker Brown, qui étudia au "Guy's Hospital" de Londres, devint un gynécologue de renom, spécialiste du traitement des kystes dans les ovaires.

     

    En 1854, il réussit pour la première fois à opérer une patiente - qui était sa propre soeur - en lui enlevant les ovaires et devint ainsi une célébrité dans le monde médical.

     

    La même année, il publia son livre On Surgical-Diseases of Women.

     

    En 1865, il fut nommé président de la "Medical Society of London" et membre de plusieurs sociétes savantes nationales et internationales. Au sommet de sa carrière,

     

     

    En France, le mot hystérie renvoie au professeur Charcot (né à Paris le 29 novembre 1825 et mort à Montsauche-les-Settons le 16 août 1893),

     

    grand spécialiste des traitements contre ce mal qui rongeait les femmes.

     

    Notons que Charcot, par sa passion de la photographie et d'une patiente

    Augustine, se vantait de provoquer des crises pour prendre de beaux clichés. Cette jeune fille fut internée dans l'hôpital de la Salpêtrière dès 17 ans par ses parents pour Hystérie.

     

     

    il publia l'ouvrage On the Curability of certain Forms of Insanity, Epilepsy, Catalepsy and Hysteria in Females (1865) où il recommandait la clitoridectomie comme intervention chirurgicale afin de soigner les maladies mentionnées dans son essai.

     

    Isaac Baker Brown décrit plusieurs cas qu'il aurait opérés. Une jeune fille de 21 ans souffrait depuis des mois de douleurs dans le dos et d'hémorragie en allant à selle.

     

    Les médecins qui la soignaient avaient diagnostiqué une malformation de la matrice et firent appel au Dr. Isaac Baker Brown.

     

    Ce dernier aurait constaté que ses organes génitaux internes étaient en bon état mais qu'elle présentait des lésions sur les organes génitaux externes.

     

     

    Afficher l'image d'origine

    Il lui extirpa le clitoris et selon ses dires, la jeune fille n'eut plus jamais de douleurs dans le dos.

     

    Dans un cas d'épilepsie, Isaac Baker Brown diagnostiqua que la patiente présentait des signes de masturbation sur la partie externe des organes génitaux et avait un polype sur le col de l'utérus, il lui enleva le clitoris .

     

    Baker était convaincu que l'origine de toutes maladies nerveuses prenait sa source dans la masturbation.

     

    Afin d'enrayer cette pratique,

     Afficher l'image d'origine

    il enlevait aux fillettes et aux femmes le clitoris et dans certains cas les petites lèvres.

    .../...

    Paulus d'Aegina et Aëtios d'Amida, deux auteurs de l'antiquité décrivent dans leurs ouvrages la clitoridectomie telle qu'elle est pratiquée en Egypte (Geburtshilfe und Gynäkologie bei Aëtios von Amida.

     

    Traduit en allemand par le docteur Max Wegscheider, 1901. Paulus's von Aegina des besten Arztes sieben Bücher. Traduit en allemand avec des remarques de I. Berendes. Leiden, 1914).

     

    Dionis, un médecin français du 18ème siècle, présente dans son manuel médical les instruments qu'il utilise dans les cas de clitoridectomie:

    un couteau et une pince.

    (P. Dionis. Cours d'opérations de chirurgie démonstrés au jardin Royal.

    Paris, 1708). En 1827, E. Nagrodzki, étudiant allemand en médecine défend sa thèse à Berlin sur le traitement des nymphomanes en s'appuyant sur la clitoridectomie comme traitement possible pour combattre les maladies mentales (E. Nagrodzki. De Nymphomania eiusque curatione. Medizinische Dissertation. Berlin, 1834). 


    .../...l'excision , n'a jamais fait partie de nos coutumes occidentales même au temps des guerres de religion, au XVIème siècle !

    Donc rien à voir avec le christianisme !

    La clitoridectomie a été inventée au XIXème !!


    siècle en Angleterre non pas par des religieux mais par un médecin-chirugien ! Un puritain et misogyne contre la masturbation féminine !

     

    Il avait opéré des dizaines de femmes en Angleterre et donc, ce fut d'être la majorité des femmes de ce pays !


    Tandis que l'excision dans en Afrique et pays arabes, est une pratique ancestrale et qui est lié à l'islam ou le nombre de femmes est important ! et par les femmes ! par tradition !!


    Les exemples mentionnés illustrent que l'excision a été une pratique fréquente en Europe jusqu'au 19e siècle et qu'elle n'était pas considérée comme un acte barbare.

     

     

    En conclusion :

     

    La clitoridectomie avait été inventée par le docteur Isaac Baker-Brown en Angleterre au XIXème siècle. Médecin-gynécologue et chirugien.

     

    C'était un puritain excessif et empreint de psychologie. Il avait opéré des dizaines de femmes Anglaises en cachette.

     

    A la sortie de son livre, cela souleva un scandale et fut très critiqué et Il faut noter qu'il fut en 1867 obligé de démissionner de son poste de Président de la société médicale "British Medical Society".

     

    Il perdit son poste de gynécologue à l hôpital et il se retira dans le monde de la recherche scientifique.

     

    Donc ce qui démontre que c'était l'excision était condamnable et interdite !

     

    La clitoridectomie ne fut pratiquée qu'en Angleterre,

    En France, en Allemagne, dans les pays scandinaves.

     

    Quant  aux personnes qu'il réfère dans son accusation, il disait n'importe quoi pour se donner un prétexte notamment en ce qui concerne le grand chirugien du XVIIème siècle Pierre Dionis ! Pierre Dionis n'avait jamais fait d'excision !

     

     depuis que je sais que j'ai une âme qui va avec le clito, je me sens requinquée!

     

     

    source: http://www.arts.uwa.edu.au/AFLIT/MGF2.html

     

    « SAR François 1er, père de la langue Française1899 ! Mort subite à l'Elysée après une passion dévorante ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gharbi
    Jeudi 14 Mars à 15:34

    Bonjour et merci pour ce magnifique travaux , c'est très instructif comme documents d'histoires et d'analyses.

    Cordialement

    Gharbi

    2
    Didou
    Jeudi 14 Mars à 22:59
    En France n’oubliez pas que les femmes n’ont eu le droit de vote qu’en 1945 et pour votre culture perso sachez que l’excision n’est en aucun cas lié à l’Islam mais à des traditions coutumières dans certaines sociétés africaines et aucunement de façon généralisé à tout ce qui est basané et crépu !
      • Mamani
        Lundi 25 Mars à 19:05

        Non Didou, les mutiltions genitales feminines n'ont pas leur origine en Afrique, elle a été importée en Afrique avec l'expension de l'islam. Prenez la carte de la prevalence de l'excision: les pays africains qui la pratiquent ont une population majoritairement musulmane, comme mon propre pays , le Mali. Et dans les pays à moitié musulmane et moitié chretienne, c' est la moitié musulmane qui la pratique et la moitié chretienne non. Et cela n'est du au fait que les colons blancs auraient mené une campagne de sensibilisation dans ces pays, non, eux ils ne se sont jamais soucié de ce fleau. 

    3
    Gharbi
    Vendredi 15 Mars à 09:05

    Bonjour Didou et merci beaucoup pour cette précision historique.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Gigi
    Vendredi 15 Mars à 09:11
    C'est dommage que certaines phrases soient incomplètes et d'autres avec des fautes d'orthographe et que l'on ne puisse pas accéder au lien que vous avez mentionné en terme de source. Tentez d'y pallier.
    5
    Mozaart
    Samedi 16 Mars à 01:29
    La cliteroctomie n'a pas du tout de rapport Avzc l'islam, même dans les pays musulmans ou elle est encore pratiquées, elle l'est depuis longtemps, bien avant la naissance de l'islam et est plus une pratique tribale ancestrale avec aucun fondement qui ait rapport avec les religions monothéiste qui sont actuellement pratiquées dans ses pays. Ç est donc une très grave erreur de dire cela et laisse douter de l orientation de cette article voire même de sa fiabilité
      • Mamani
        Lundi 25 Mars à 19:14

        Mozaart, c'est vrai que l'excision est plus vieille que l'islam, mais pourtant l'slam l'a toleréé. Mohamed l'a tolerée. Il a dit: "il est preferable de ne pas le faire, mais si vous la pratiquez, ne couper pas trop, car cela est plus agréable pour la femme et pour l'homme". Et puisque je l'ai déjà écrit ci- haut, l'excision est rentrée en Afrique avec l'islam. Malheureusement, ces africains s'aproprient volontier tout ce qui vient d'ailleurs, abandonnant leurs propres valeurs. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :