• Les COURTISANES, les "insoumises" second Empire

    "Les Insoumises

    Un regard sous les dessous

    du Second Empire"

     

    Sans_titre

    Sarah.Bernhardt. 

    Lumière des Roses/adoc-photos

    "Je ne sais trop pourquoi depuis toujours le Second Empire, pourtant si rigide, m'as fasciné. Cent ans d'histoire de France d'Emmaniel Berl. Le second Empire nous regarde, furent parmi les premiers livres acquis avec mon argent de poche d'enfant. Ces courtisanes à la séduction et au pouvoir si difficiles à imaginer aujourd'huiont leur place là, parfois accompagnées de leur fiches de police." Christian Lacroix

     

    Sans_titre

    Alice la Provençale.

    Lumière des Roses/adoc-photos

    On les appelle cocottes, biches, lorettes ou demi-mondaines,

    mais elles sont avant tout des Insoumises.

    Elles vivent ostensiblement de leurs charmes,

    croquent la fortune des hommes,

    défraient souvent la chronique par leurs mœurs tapageuses,

    leur goût du luxe ou le titre princier de leurs amants.

     

    2

    Anna Deslions.

    Lumière des Roses/adoc-photos

    L’époque est à la frivolité.

    Cependant, dès 1860, l’Empereur Napoléon III crée une

    Police des mœurs chargée de surveille ces intrigantes qui

    échappent à « l’encartage »

    réglementant alors le commerce de la galanterie.

    Les officiers de police consignent leurs faits et pratiques

    dans le registre BB/1, établissant une fiche pour chacune d’elles,

    accompagnée, quand il existe, d’un portrait photographique.

     

    2

    Céline Montaland.

    Lumière des Roses/adoc-photos

    Entre photographies de salon et enquêtes policières,

    deux regards se croisent.
    L’exposition présente les portraits des courtisanes les plus célèbres, accompagnés d’extraits de leurs fiches de police.

    Car la photographie a tout de suite trouvé sa place dans cette affaire, à la fois pièce d’identification pour la police et publicité pour ces dames.

    La « carte de visite », petit portrait photographique que l’on s’échange dans les milieux mondains vient juste d’être inventée par Eugène Disdéri.

    Les courtisanes affluent chez les photographes de renom.

    Leurs portraits prolifèrent dans la vitrine des studios ou à la devanture des kiosques. 

    Pour quelques francs, amateurs, entreteneurs ou policiers pourront les acquérir.

     

    Sans_titre

    Céline Montaland.

    Lumière des Roses/adoc-photos

    Entre photographies de salon et enquêtes policières,

    deux regards se croisent.
    L’exposition présente les portraits des courtisanes les plus célèbres, accompagnés d’extraits de leurs fiches de police.

     

     

    Sans_titre

    Marie la Huguenote.

    Lumière des Roses/adoc-photos

    Christian Lacroix.

    "Les Insoumises.

    Un regard sous les dessous du second empire".

    Du mardi 08 juillet 2008 au dimanche 14 septembre 2008.

    Arles. Palais de l’Archevêché.

    Photographie A.A.E. Disdéri.

    Vers 1860. Collection particulière

    CRUCH Emma,

    dite CORA PEARL (1837-1886)

     

    1

    Je vous recommande la lecture du blog de Laure Delatte qui a fait des recherches approfondies sur le sujet et prêté les 2/3 des photos exposées. http://lesinsoumiseslexpositiondarlesenligne.blogspot.com/

    ainsi que le site www.lesinoumises.com

     

     

    Louise Bossi.

    Lumière des Roses/adoc-photos

     

    Lien sources BLOG

    http://www.alaintruong.com/archives/2008/08/28/10374198.html

     

     

     

    « JOSEPHINE BAKERLIANE DE POUGY »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 17:05
    Alice Quinn

    Bonjour,
    Merci pour cet article passionnant et surtout ces très jolies photos.
    Je suis en recherche permanente d'images comme source d'inspiration pour l'écriture de mon roman qui se passe à la Belle-Époque et dont l'héroïne est une courtisane. Quand je tombe que sur des sites comme le vôtre, c'est un vrai bonheur pour moi. Chaleureusement. Alice Quinn

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :