• Les ENFANTS ASSISTES - Hôpital St Vincent de Paul

    Quel avenir pour l’Oratoire 
    de l’hôpital Saint Vincent de Paul ?

    Afficher l'image d'origine 

    Depuis 2010 on a assisté à la disparition programmée de

    l’Hôpital Saint Vincent de Paul avec, en premier lieu, la fermeture des urgences, puis le transfert progressif de ses divers services soit à Cochin, soit à Necker.


    Façade de l'Hospice des Enfants Assistés 

    A l’heure où nous écrivons il ne reste en fonctionnement sur le site, dans la partie dite ‘’de l’Oratoire’’, que ‘’le Centre d’ Accueil d’Urgence pour l’Enfance ’’.

     

    Il s’agit d’un établissement public départemental spécialisé dans l’accueil des enfants nécessitant protection dès la naissance.

    Afficher l'image d'origine 

    Le déménagement de ce service public à la Porte des Lilas était prévu pour fin décembre ; il a été reporté au 15 janvier 2014. Une fois ce transfert réalisé que deviendront les locaux abandonnés ?

     

    En particulier que deviendra la chapelle dédiée à ‘’la Sainte Trinité et à l’Enfant Jésus’’ située 76 avenue Denfert Rochereau, et dont le portail et la façade avec rosace, sont connus de tous les habitants du XIVème arrondissement ?

    img_bul206_05Hospice des Enfants assistés – Carte postale ancienne (Coll. YAB)

    Un bref point d’histoire : cette chapelle a été construite entre 1655 et 1657 par l’architecte Daniel Gittard. Elle était le lieu de culte du  noviciat de l’Ordre de l’Oratoire et cela dura jusqu’en 1792 (1).

     

    Après la Révolution l’Institution de l’Oratoire devint  à partir de 1814 un hospice pour enfants trouvés de moins de 2 ans.

     

    Il faut rappeler qu’un ‘’ tour ‘’ avait été installé  dans le mur  de l’hospice donnant  sur la  rue d’Enfer, appellation à l’époque, de notre actuel boulevard : on pouvait déposer sur la partie du plateau donnant sur la rue, l’enfant  que l’on décidait d’abandonner ;

     

    le plateau en tournant faisait entrer l’enfant à l’intérieur des locaux de l’hospice où les sœurs de Saint Vincent de Paul le prenaient en charge.

     

    Ce ‘’tour ‘’ a fonctionné jusqu’en 1860, année à compter de laquelle l’Institution de l’Oratoire a pris le nom d’Hospice des Enfants Assistés’’. 

     

    Au fil des ans de nombreux bâtiments furent construits et l’ensemble ainsi constitué fut dénommé en 1942, ’’Hôpital-hospice  Saint Vincent de Paul’’. Au sein de cet ensemble hospitalier ’l’Oratoire ‘’ dit aussi la ‘’Pouponnière‘’, a continué de fonctionner  jusqu’à  nos jours.

    Donc après transfert, que va devenir ce bâtiment qui a vu passer de si nombreuses générations d’enfants en difficulté ?

     

    Le Plan Local d’Urbanisme a classé l’Oratoire dans la catégorie des immeubles à préserver. 

     

    Reste la question : comment  sera sauvegardé ce lieu ou une partie de ce lieu, où convergent  tant de mémoires d’adultes, qui, enfants, y ont séjourné ?  Y revenant même pour y retrouver …quelque trace ?

    img_bul206_06Hospice des Enfants Assistés – La crèche – Carte postale ancienne (Coll. YAB)

     

    C’est la question que s’est posée lors de son départ en retraite Geneviève Lecuyer-Albert longtemps attachée à ‘’l’Oratoire’’ comme psychologue.

    C’est pour faire en sorte qu’une réponse soit  donnée à cette question qu’elle a décidé, sur une idée de Guillaume Normand, archiviste, de créer avec d’autres collègues, une association dont l’objet est d’œuvrer à ce que,

    Afficher l'image d'origine 

    malgré les restructurations et destructions qu’implique, hélas,  toute opération immobilière de l’envergure de celle qui se prépare, cet endroit et ce bel immeuble du XVIIème siècle soient préservés, et deviennent un lieu de mémoire.

     

     

    img_bul206_07Hospice des Enfants Assistés – La crèche

    – Carte postale ancienne (Coll. YAB)

    La Société Historique du XIVème arrondissement, soucieuse de la préservation des lieux ou chemins de mémoire et du patrimoine de l’arrondissement, a décidé de soutenir les initiatives que cette nouvelle association sera conduite à prendre.

    Elle demande donc aux sociétaires intéressés par les buts que se donne cette association, de se faire connaitre auprès du signataire du présent article.

    Jean-Pierre Terseur 

     

    SOURCES Blog sensationnel

    http://www.sha14.asso.fr/bulletins/bulletin-n206/

     

    « MAISONS CLOSES en 1920PETITE HISTOIRE DE L’ALLAITEMENT »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :