• Les NONNES au COUVENT

     

    L'Occident médiéval est marqué par la domination sociale des hommes sur les femmes qui exercent tous les pouvoirs,  aussi bien dans l'institution ecclésiastique(qui interdit aux femmes l'accès aux ordres et à la prédication)que dans le domaine laÏc, tandis que les femmes sont, au cours de leur vie, soumises d'abord à l'autorité de leur père, puis à celle de leur mari, auquel elles doivent fidélité, respect, obéissance, sans réciprocité véritable.

     

     

    Trois préceptes sont au fondement de la vie monastique: renoncer à la sexualité,à l'argent et au pouvoir. Les règles les plus importantes sont aussi celles de Saint Benoît qui ont été conçues par et pour les hommes, puis adoptées par les femmes.

    Selon ces règles, trois types d'exercices doivent occuper l'âme,l'esprit et le corps: la prière ou Opus Dei, avec sept offices qui scandent la journée depuis la première heure du jour jusq'aux matines en pleine nuit; la vie intellectuelle, qui consiste en lectures saintes et le travail manuel pour dompter le corps.

    Le monastère est d'abord un domaine temporel: des bâtiments des terres, des droits et des revenus lui ont été octroyés par les laïcs en échange de bénéficies spirituels, de prières et de commémorations. Au Moyen Age les Filles sont obligées à devenir nonnes surtout par decision paternelle, choix qui pouvait intervenir avant même leur naissance. Le motif principal était que les parents ne voulaient pas leur donner de dot pour les marier.

    « L'AMOUR COURTOIS HISTOIRE du MARIAGE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :