• JOHN FITZGERALD KENNEDY, un secret

     revelations sur kennedy

     

     

    Time et Newsweek ont, par exemple, publié de longs articles fort bien documentés au sujet de liaisons que le feu président aurait eues avec plusieurs actrices connues et avec des douzaines de jeunes femmes, dont deux jeunes membres du personnel appelées en code par les services secrets « Fiddle » et « Faddle ».
     
    Un ancien membre de l'équipe de Kennedy aurait déclaré au sujet de la Maison-Blanche de cette époque :
     
    « C'était une véritable porte tournante.
     
    Il fallait qu'une femme joue des coudes pour se mettre sur les rangs ". »
     
     
     
     
     
     
     
    Un livre écrit par Traphes Bryant, vieux membre du personnel de la Maison-Blanche, donne un témoignage de première main sur les nombreuses jeunes femmes qui rendaient visite au président lorsque l'épouse de ce dernier était absente. Un extrait du journal de Bryant :
     
     
    « Un jour, Dave Powers a demandé au président ce qu'il aimerait pour son anniversaire. Il nomma une actrice de TV californienne. Son souhait fut exaucé. »
     
     
     
    Jackie et Kennedy
     
    Début 1976, une feuille à sensation fit état d'une longue liaison (elle dura deux ans) entre le président et Mary Pinchot Meyer, une belle et riche divorcée de Washington, âgée de quelque quarante ans. Mme Meyer se serait rendue deux ou trois fois par semaine à la Maison-Blanche durant les absences de Mme Kennedy. L'assistant du président David Powers était de nouveau impliqué.
     
    A un moment donné, selon l'article, le président et son invitée auraient fumé du cannabis, et JFK promit de se procurer de la cocaïne, en ajoutant :
     
    « Dans deux semaines, une réunion sur les stupéfiants doit avoir lieu à la Maison-Blanche. »
     
    pinchot-jfk.jpg
     
     
    La source de cette information était l'ancien vice-président du Washington Post, James M. Truitt, un proche de Mme Meyer.
     
    Truitt signalait également la destruction d'un journal trop indiscret par un ami commun, le responsable de la CIA James Angleton.
     
     
     
    Des recherches ultérieures ont en partie étayé ces faits. Toni Bradlee, ex-épouse de Ben Bradlee et soeur de Mme Meyer, confirma' la plupart des détails à l'occasion d'une interview inédite. Mme Bradlee et Angleton donnèrent de vagues démentis, se refusant à tout autre commentaire.
     
    (Des années plus tard, Angleton reconnut la réalité de la liaison Kennedy-Meyer, et avoua avoir détruit le journal de Mme Meyer.

     Afficher l'image d'origine

    Selon cette dernière, déclara Angleton, JFK aurait au minimum essayé la marijuana, la cocaïne, le haschisch et le LSD pendant son séjour à la Maison-Blanche.)
     
    Quant à Mme Meyer, elle a été assassinée en octobre 1964

     

     

     

     

    « HISTOIRE des FIANCAILLESLe libertinage de John Kennedy »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :